Qui- suis Je?

Je rends la normalité héroïque

C’est dans les coulisses que j’ai découvert la photographe que je suis aujourd’hui. Amoureuse de l’humain, du visage et des émotions, je me suis donc spécialisée dans la photo de portrait. Je rends hommage en image à ce que je perçois et ressens de l’identité, des identités de chacun et chacune dans la nudité de leurs émotions.

Parallèlement, je suis devenue praticienne en PNL et en approche narrative. Avec les mots, j’ai appris à accompagner les personnes à déconstruire leurs histoires de problèmes et à découvrir et réécrire de nouvelles histoires préférées, plus riches de possibilités et de ressources. Il est alors devenu évident pour moi de marier les mots et l’image sur ce chemin vers soi.

Car aujourd’hui, nombre d’entre-nous racontent une histoire de soi à travers l’image. Une histoire qui se raconte bien souvent sur les réseaux sociaux. Tous ces amoureux d’Instagram, de Facebook, du selfie à outrance, habitués des filtres et des cadrages cherchent à être aimé.e.s, cherchent à se faire aimer en se conformant aux histoires dominantes de lissage et de perfection racontée, imposée, par une société en recherche de performance, d’amélioration continue et de compétitivité.

Cette dissimulation de son image personnelle, cachée comme une tare, peut déboucher sur un réel mal-être. Aime-moi, dis-moi combien tu m’aimes, aime-moi encore, j’irai mieux virtuellement si tu m’aimes encore un peu. Ces dictats des réseaux qui lissent la peau, changent la couleur des yeux, agrandissent les pupilles, cachent les rides mènent les gens à aimer une personne qu’ils ne sont pas. Mais comment se sentir bien dans ce monde qui ne nous appartient pas et où nous ne donnons que l’illusion de ce que nous croyons être ?

Face à ce mal être de l’identité qui touche la société, face à cette quête de sens, celle qui paralyse, qui brutalise et qui rend malade, je voulais faire quelque chose.

Et si tout partait de là, de notre propre image, du sens que nous lui donnons, de ce qu’elle raconte sur qui nous sommes réellement ? Si s’aimer, s’accepter, se (re)découvrir était le début d’une belle histoire, riche et diversifiée ? Si, au lieu d’enfermer dans des histoires pauvres, l’image ouvrait vers le pays du possible ? 

 

Mes outils et méthodes

essai2.jpg

L'approche narrative

La photo, intégrée à l’approche narrative, pour écrire une nouvelle histoire de soi et/ou du collectif

Pour donner à la photo sa puissance de réécriture d’histoires possibles, riches de potentialités, mon travail intègre les outils graphiques métaphoriques issus de l’Approche narrative, une approche thérapeutique développée en Australie et utilisés aujourd’hui également en coaching: l’arbre de vie, le chemin de vie, le GSM de vie, la frise historique... 

Chemin.jpg

Le rôle de la photographie?

Ce que permet la photo en intervention :

Elle permet d’abord de se voir et percevoir autrement, elle permet de prendre de la distance sur soi et de revisiter l’histoire dominante antérieurement racontée pour y découvrir soit des éléments positifs oubliés, des moments où la personne ou le groupe a fait face à ses difficultés, soit en les revisitant avec une nouvelle interprétation possible. C’est le temps de la déconstruction.

Dans une seconde phase, la photo permet de poser un présent enrichi du travail précédant et d’ouvrir sur des histoires futures potentiellement plus ouvertes, plus riches.  La personne construit ce nouveau récit d’elle, exploré à partir de sa photo actuelle, prise pendant la conversation. Elle se réassocie à son image plurielle.

Elle permet d’identifier son image à ce qu’on vit aujourd’hui, et à cette distance par rapport à ce qu’on peut vivre et vivre demain.

 

Témoignages

Patricia P. Forem 

Ce qui rend Deborah unique, c’est le regard qu’elle pose sur les gens, que ce soit lors de discussions ou au travers de son objectif, elle à cette capacité de cerner son sujet ou son interlocuteur , de le comprendre, de l’élever naturellement à surmonter d’éventuelles difficultés/craintes/angoisses pour le faire évoluer, rendre plus fort, plus resplendissant...  

Laurence.N Forem

La formation «  temps de pause professionnel » permet grâce à des techniques et supports originaux ( utilisation de la photographie, dessin, échanges…) de se poser un moment, de faire un break, de se questionner facilement dans un cadre bienveillant, ouvert , … 

Invitation à faire un voyage dans le temps et en soi, elle ouvre aussi le chemin des possibles. La formatrice sera votre guide en toute simplicité et avec enthousiasme. A conseiller à toutes personnes qui souhaitent s’orienter ou tout simplement faire le point sur sa carrière.

Christine B. UMONS

«  Curieuse d’expérimenter ce coaching Chemin de Vie photographique, quelle ne fut pas ma surprise d’être emportée par Déborah au fil de mon parcours professionnel et privé.

Les questions posées sur la table me forcent à une introspection.

Les réponses que j’y apporte constituent alors Mon Chemin de Vie…C’est magique !

Lorsque Déborah me lit La Lettre, point final de l’expérience, je fus émue d’être la personne qu’elle a décrite. Quel merveilleux instant !

Ces réflexions, ces partages … sont la force de ce coaching !

Merci Déborah et l’Instant Emotion »